LES MONNAIES DE NECESSITE FRANCAISES AUTRES SECTIONS

Souvent méconnues, les monnaies de nécessité sont cependant chargées d'histoire. Elles furent utilisées durant des périodes troublées où se fit ressentir une pénurie de monnaie due à la thésaurisation ou aux troubles ( guerre notamment ).

La première de ces période commença dès la Révolution. Ce sont alors les frères Monneron, députés à l'Assemblée Nationale et financiers qui les premiers eurent l'idée de faire frapper des médailles métalliques sous forme de "médailles à échanger" ou de "remboursable contre des assignats" pour pallier à la pénurie. Ils furent rapidement suivis dans cette voie jusqu'à un décret de l'Assemblée Constituante du 27 août 1792 prescrivant leur retrait, suivi d'un décret du 3 septembre 1792 précisant que des peines de 15 années de fer seraient applicables aux contrevenants, ce qui signa l'arrêt de mort de ces médailles métalliques.

La seconde période débuta après la première guerre mondiale et s'étendit sur quelques années durant lesquelles des milliers, voire des dizaines de milliers de monnaies différentes furent frappées ( 15.000 sont recensées actuellement ). Il est donc évident que cette section ne pourra pas épuiser le sujet. Pour le collectionneur, ces monnaies ont l'intérêt d'être à la fois rares et encore peu onéreuses car généralement ignorées, et il reste relativement facile de constituer une collection de base avec un investissement raisonnable. Il est à la portée de tous de découvrir des monnaies inédites, ainsi que des variantes, y compris sur des monnaies pourtant très répandues !

Il existe des monnaies de nécessité d'autres époques, mais elles sont beaucoup plus rares.

Je recommande aux personnes à la recherche d'informations supplémentaires au sujet des monnaies de nécessité de poursuivre leur visite sur le site de Gwenael Bohelay qui présente une collection de plus de 1.049 pièces ou sur wikicollection.fr qui en présente plusieurs milliers avec en outre un moteur de recherche.

(4.806 pièces représentées individuellement recto-verso dans cette section)