Hedjaz (Empire Ottoman)


Timbre-monnaie de 10 para émis en 1917 pour le Hedjaz (Arabie Saoudite) par l'Empire Ottoman
Hedjaz
( Arabie Saoudite actuelle )

10 para 1917

Environ 37 x 27 mm
( pour cet exemplaire présentant un défaut de piquage - cote x 5 )


Cotation indicative : (exemplaire sans défaut)
  • Etat neuf : 10 €

  • Ce timbre a été utilisé le long du chemin de fer du Hedjaz, aussi bien pour l'affranchissement du courrier que comme instrument de paiement.

    Le chemin de fer du Hedjaz est une ligne à voie étroite (écartement de 1 066 mm) qui reliait Damas en Syrie à Médine, c’est à dire le coeur de l’Empire Ottoman aux villes saintes, en traversant le Hedjaz, région du nord-ouest de l’actuelle Arabie Saoudite sur l’ordre du sultan Abdul Hamid II et témoignait ainsi d’une politique pro-arabe des ottomans. Il avait été financé par une souscription afin de faciliter le pèlerinage à la Mecque, et appartenait ainsi au califat.

    La gare et le train du Hedjaz

    Cette voie ferrée, construite de 1900 à 1908, fut inaugurée le 01/09/1908 jour anniversaire de l’accession au trône du sultan. Malheureusement, pour respecter impérativement cette date, il fallut faire au plus vite et des tronçons de voie furent posés directement sur des remblais dans le lit de certains oueds, ce qui rendit l’entretien ensuite particulièrement difficile.

    C’est cette même voie que Lawrence pour les britanniques ou Brémond à la tête d’un nombre restreint de combattants du détachement français de Palestine-Syrie avaient réussi à saboter en 1917-1919.

    Après la guerre et la défaite de l’Empire Ottoman, le chemin de fer du Hedjaz ne fut jamais remis en exploitation au sud de la frontière entre la Jordanie et l’Arabie Saoudite.